À chacun son grain... • homme déco

À chacun son grain…

À chacun son grain…

Envie d’un petit noir ? Qu’il soit expresso, au lait, allongé ou bien encore cappuccino, le café est indissociable de notre quotidien. Si pendant longtemps, on le prenait plus, par réflexe ou par habitude, avec l’arrivée des capsules, le goût même du café est revenu sur le devant de la scène. Et avec le goût, est venu le temps des cafetières plus performantes, mais surtout plus design. Petit tour du marché sur l’explosion du produit le plus consommé en France.

Un peu d’histoire

C’est en 1644 à Marseille que le café mit le pied en France pour la première fois. Mais il faudra attendre 1669 pour qu’il soit présenté et adopté par le Roi et sa cour. À partir de 1720, l’usage du café se démocratise et en 1785 les couches populaires en boivent régulièrement. D’ailleurs il est d’usage d’en boire entre amis. La suite vous la connaissez, elle est toujours d’actualité !

Concernant l’établissement, le premier “café”’ fut ouvert à Paris en 1686 et se nommait le “Procope”. Il connut un succès immédiat grâce, entre autre, à sa décoration raffinée. La bonne société s’y précipitait. On pouvait y croiser La Fontaine, Racine ou bien encore Voltaire. Plus tard Rousseau, Diderot ou La Fayette le fréquentèrent.

Les machines

Il existe autant de machines à café que de façons de le boire ! S’il est difficile de retrouver une bonne chronologie de l’évolution des machines, on remarque cependant que même si elles sont modernes, la façon de le faire ne l’est pas ! Il y a même un engouement pour un retour aux manières ancestrales.

En 1825 apparaît la cafetière à dépression. Composée de deux globes superposés. La partie inférieure contient l’eau, le globe supérieur quant à lui contient le “café”. L’eau chaude monte infuse le café puis redescend une fois la source de chaleur coupée. Ce système ne peut que nous faire penser à la cafetière italienne, inventée en 1933, qui est un aboutissement de la cafetière à dépression. Si elle a été un peu boudée pendant quelques années, elle revient en force avec un design revisité, mais le look vintage a aussi ses émules.

La cafetière à piston est, quant à elle, toujours d’actualité. Elle est très simple d’utilisation : on verse le café moulu, puis l’eau chaude, on laisse infuser deux minutes et pousse le piston qui va séparer le café du marc. Sa petite taille en fait un allier parfait pour les petites cuisines, mais aussi pour ceux qui ne consomment pas ou peu de café.

Le principe de la machine à expresso est assez simple en soi : l’eau chaude traverse rapidement le café contenu dans un filtre métallique. Vu la taille de ces machines, elle était, au départ, réservé aux professionnels. Depuis quelques années, grâce aux progrès technologiques, l’expresso n’est plus réservé au comptoir en zinc ! En effet, de nombreux modèles permettent de reproduire ce nectar, avec sa mousse si particulière, chez soi.

Les cafetières électriques, où plus connu sous le nom de “café filtre”, ont vu leur apparition dans les années 70. Elles combinent les deux aspects d’infusion et de percolation. Elle est l’évolution de la cafetière filtre qui trônait dans les cuisines de nos grands parents et dont l’eau chauffait dans une casserole à côté. Pour la petite histoire, le filtre papier a été inventé en 1908 par Melitta. Et ne croyez pas que cette cafetière fait partie du passé ! La nouvelle génération, connectée et pilotée depuis son smartphone, est déjà dans les rayons. Votre téléphone vous sert de réveil ? Désormais il déclenche en même temps votre café !

Café moulu ou café en grains ?  Avec l’explosion des cafés en dosette, on pourrait croire à la fin du café en grain. En fait, depuis quelques années moudre son café revient en force. Et ne croyez pas que le moulin de notre arrière grand-mère est remisé au fond du grenier ! Son aspect vintage fait des ravages.

On ne peut aborder un sujet sur le café sans parler, bien sûr, de la matière première ! Il en existe sous toutes ses formes : grains, moulu, dosette, instantané… Pour séduire nos palais, toujours plus exigeants, les marques innovent en permanence et proposent des saveurs au nom évocateur de voyage. Petit tour du marché des dernières nouveautés.

Café filtre individuel, Monoprix GourmetCafé filtre individuel, Monoprix Gourmet

 Note de la rédaction : 8/10 

On l’adopte pour son format nomade qui permet de le déguster un peu partout. Simple d’utilisation, il suffit d’une tasse et de l’eau chaude. Pour le goût ? Une saveur légèrement fruitée aux notes subtiles de chocolat. Préparé à partir de café en grains pur arabica de grandes origines fraîchement moulus. Sachet de 10 filtres individuels, 3,90 €, Monoprix.

Carte Noire déjeuner doux, TassimoCarte Noire déjeuner doux, Tassimo

 Note de la rédaction : 7,5/10 

Pour émerger tout en douceur avant d’attaquer la journée, Tassimo propose un café conçu spécialement à cet effet. Un café sélectionné pour sa douceur par Carte Noire tout en stimulant les papilles. 16 T DISCs, 4,45 €, en GMS.

Suluja, NespressoSuluja, Nespresso

 Note de la rédaction : 9/10 

Il s’agit d’un des cafés les plus rares du monde. Premier café exporté du Soudan du Sud, il est le témoin du renouveau de l’industrie du café dans le pays. Ce Grand Cru raffiné au profil aromatique à la fois singulier et complexe reflète l’héritage unique du Robusta rare et précieusement sélectionné. Il s’intègre dans un programme de relance économique du pays. Étui de 10 capsules, intensité 8, 8 €.

Expresso Gourmands Nutty, L’OrExpresso Gourmands Nutty, L’Or

 Note de la rédaction : 7,5/10 

Une alliance entre un expresso équilibré et de délicieuses notes de noisette et d’amande douce. Cette nouveauté de chez L’Or est une invitation à la gourmandise. Idéal en fin de repas accompagné de mignardises. D’une intensité 5, il se dégustera seul ou entre amis à tout moment de la journée. Boîte de 10 capsules, 3,49 €, en GMS.

Lui, HabitatLui, Habitat

 Note de la rédaction : 9,5/10 

Et oui Habitat propose désormais son café ! Rien d’étonnant quand on y réfléchit, puisque cette offre s’intègre parfaitement dans leur univers de la maison. Une offre complète par abonnement pour l’année, qui comprend la machine et un kit de détartrage par trimestre et vos capsules. Pour le nombre de capsules et la livraison ça dépend de la formule que vous choisissez. Torréfié en Italie, la marque propose sept cafés différents (intensité et provenance). À noter que le dosage, des capsules, est le plus élevé du marché (6,5 g de café moulu). Forfait à partir de 17,99 €/mois.

Plantation, Marque RepèrePlantation, Marque Repère

 Note de la rédaction : 7/10 

La marque enrichit sa gamme d’une offre maxi format pour l’Extra Corsé. Si son goût ne change pas de la version classique, les amateurs de la marque seront ravis d’avoir cette offre. Elle vient enrichir la gamme qui existe déjà pour la version classique et corsé. Sachet de 48 dosettes, 4,49 €, en GMS.

Sublime instantané, L’OrSublime instantané, L’Or

 Note de la rédaction : 7,5/10 

Nous ne pouvions pas parler de café sans parler du café instantané. Depuis ces dernières années, les marques ont fait de gros efforts pour en améliorer la qualité. C’est le cas pour la marque L’Or qui propose un instantané offrant une vraie mousse comme un expresso, mais également une boisson aux vrais arômes. Or Sublime, intensité 5, 50 tasses, 3,59 €, en GMS.

3bfeb17c78aa4fa504d6746de8223dd7TTTTTTTTTTTTTTTT