Christian Etchebest, le passionné

Christian Etchebest, le passionné

Christian Etchebest, le passionnéChristian Etchebest, le passionné

Christian Etchebest fait partie des parrains de l’aventure The Trip 2016. Le master chef connu pour son amour de la cuisine et des bons produits a bien d’autres passions sous le tablier. Il les partage avec nous.

Pourquoi vous être embarqué dans l’aventure The Trip ?
Planet ride (www.planet-ride.com) propose une aventure extraordinaire ! C’est bien de voir et de suivre ces jeunes qui se bougent et ça change de ce qui se fait. Je trouvais ça très intéressant.

En quoi consiste ce rôle de parrain ?
Nous avons relayé le projet dans nos réseaux, aidé à désigner les vainqueurs du concours… Pendant leur voyage, nous interviendrons : je leur demanderai peut-être de me récupérer des recettes typiques des pays qu’ils visitent et pourquoi pas de ramener un livre de recettes.

La cuisine est l’une de vos passions, quelles sont les autres ?
Mes enfants d’abord ! Le rugby puis les voyages et la moto.

Comment envisagez-vous la cuisine ?
Ça fait 30 ans que je cuisine, j’ai appris en France : dans le Sud-Ouest, sur la côte d’azur et à Paris. Moi, j’aime la simplicité et la fraîcheur de la cuisine méditerranéenne. Ma cuisine est spontanée, dans l’air du temps. Le produit avant tout.

Et vos restaurants ?
Mes restaurants sont faits pour tout le monde. Ce sont des lieux de vie, populaires, de vrais bistrots parisiens avec l’âme du Sud-Ouest. On y crée de la gentillesse et de la convivialité. Dans tous il y a un grand bar, de jolies pierres, la couleur rouge basque, une table d’hôte, c’est très important, des tables en bois, toutes faites par Vincent Steiner de l’Atelier des Métiers du Bois, c’est un ami. J’aime le bois. Je trouve les métiers du bois magnifiques. À la Cantine du Troquet (www.facebook.com/lacantinedaguerre) tout le monde peut venir manger, tous les jours, ces restaurants portent bien leur nom.

Le « design » est de plus en plus présent dans la cuisine. Si votre déco était un plat, lequel serait-il ?
Des petits légumes croquants, des herbes, du basilic avec du thon de Saint-Jean-de-Luz, juste saisis et un filet d’huile d’olive. De la fraîcheur, de la couleur et du moelleux.

« Bien choisir ses amis, ses produits et rester dans la simplicité. « 

Quelle est votre pièce préférée ?
La pièce à vivre : ma cuisine s’ouvre sur le salon. J’ai une belle cuisine d’appartement avec de la pierre du Portugal sur le plan de travail et l’îlot central. Là j’encastre une table en bois quand il y a des invités. Elle a également été réalisée par Vincent Steiner. Comme ça, une fois le repas terminé, on prend le café sur le canapé.  Ma déco est plutôt design, j’aime le design, et épurée avec quelques touches de couleurs, du rouge basque notamment.

Y a il un objet qui ne vous quitte pas ?
J’ai toujours mon premier livre de cuisine, j’avais 14 ans, il est dans ma bibliothèque. Et un ballon de rugby à portée de main.

Avez-vous commis une folie déco ?
J’ai demandé à l’artiste Anna Kara (www.anna-kara.com) de réaliser un tableau avec un crâne, c’est sa « signature », et d’y ajouter des ustensiles de cuisine.

Et une envie déco ?
Je vais voir si elle ne peut pas transformer cette peinture en sculpture.

Et une autre envie ?
J’en ai plein : une nouvelle montre, j’aime les belles montres (Poirey, Mercier), changer de moto, partir dans le Sud de la Corse, c’est magnifique, en famille. Et j’ai aussi une grosse envie de découvrir le Japon avec mes enfants, ça, ce sera pour l’année prochaine.

Quel est le secret de la réussite d’un dîner entre amis ?
Bien choisir ses amis, ses produits et rester dans la simplicité. Tout découle de la simplicité.

Quel est le secret de la réussite d’un dîner en amoureux ?
Il faut savoir mettre les petits plats dans les grands, surprendre… Une belle nappe, un beau dressage. Au menu : une boîte de caviar avec des pommes rattes et une crême épaisse, pour suivre un homard grillé et des petits légumes. Enfin, la note sucrée d’un bon pâtissier français, comme Pierre Hermé (www.pierreherme.com) ou Jacques Genin (jacquesgenin.fr) et sa tarte au citron meringuée.  Pour accompagner ce repas, je vois bien une bonne bouteille de Champagne, de Bourgogne, de Côtes-du-Rhône, selon les goûts.

3881a1c0b8ad5d2162c9defeb410e87e7777777777777777777777777777777