Dormir au cœur de l'Histoire

Dormir au cœur de l’Histoire

Dormir au cœur de l’Histoire

La France regorge de monuments historiques faisant la richesse de son patrimoine. Châteaux, abbayes, hospices, relais de postes… nombreux sont ceux qui retracent l’histoire de notre pays. Partagés entre domaine privé et domaine public, labélisés, ou non, par les Monuments Historiques, ils sont la mémoire de notre pays qu’au détour de nos vacances, nous visitons. Mais sont-ils tous en parfait état ? Hélas non ! Certains d’entre eux sont en voie de disparition, faute de moyens pour les restaurer. Et ceux qui appartiennent au domaine public ne sont pas épargnés.

Si certains arrivent à garder ou à retrouver leur éclat d’antan grâce aux visites du public, il est fort de constater que cela ne suffit plus et les propriétaires des lieux sont obligés de trouver des idées originales pour trouver les fonds. Certains font appels à la générosité des gens ou des mécènes comme le Château de Versailles, Thoiry en a fait un zoo, le Château de Vaux le Viconte peut être privatisé pour des soirées privées ou bien encore le Puy du Fou qui depuis 30 ans propose un spectacle médiéval et où tous les habitants participent. Bref de nombreux exemples pourraient être cités !

Malheureusement cela n’est pas le cas pour tous les monuments. En effet, par faute de moyens, certains tombent en ruine et les collectivités locales ne peuvent faire fassent au financement pour les restaurer. La solution ? Les transformer en hôtel pour qu’ils retrouvent leur faste d’antan. Ainsi, les entrepreneurs privés prennent en charge la restauration et obtiennent l’exploitation du lieu. Sacrilège ? Pas forcement, car ses changements se font bien souvent sous la vigilance des architectes des Monuments de France afin de préserver les aspects historiques. S’il est vrai que depuis quelques années, ils sont mis sous les feux des projecteurs, cette transformation se fait depuis très longtemps.

Certaines ont d’ailleurs été très médiatisées comme la piscine Molitor. Une construction plus récente que les châteaux forts, certes, elle est pourtant emblématique du style Art Déco qui faisait fureur dans les années 30. Le groupe Hôtel & Patrimoine a d’ailleurs fait sa spécialité dans le “sauvetage” des monuments. Ainsi le groupe possède à l’heure actuelle quatre établissements classés Monuments Historiques comme le Château Fort de Sedan.

Côté décoration, inutile de vous attendre à dormir dans une chambre typiquement d’époque ! Si les monuments sont restaurés à l’identique, l’intérieur se veut résolument moderne et contemporain. A l’exception de quelques pièces comme les portes, moulures, escaliers… qui sont classés, l’ensemble a été refait aux normes actuelles. Bien évidemment ces monuments sont de véritables défis pour les architectes d’intérieur, car il faut jongler avec différentes contraintes. Jean-Philippe Nuel, par exemple, aime jouer avec les différentes strates de l’histoire du lieu (cf Dans les pas de Jean-Philippe Nuel).

Le Couvent des Minimes Hôtel & Spa L’Occitane*****,
Relais & Châteaux

C’est pour les religieux des Minimes, un ordre mendiant institué par Saint de Paul,  que le Marquis Melchior de Forbin Janson fonde en 1613 le Couvent. La culture et l’étude des plantes est alors une activité importante à la vie du Couvent. De la révolution française à 1862, il reste inoccupé où à cette époque le Chanoine Terrasson entreprend sa restauration et sa transformation en hospice. Quelques années plus tard, une communauté de Soeurs Franciscaines s’y installe. Elles s’occupent de l’hospice et de ses résidents et pour les nourrir cultivent les jardins en terrasse où elles plantent des arbres fruitiers et des vignes. Elles quittent le couvent en 1999 et faudra attendre le rachat, récent, par le groupe L’Occitane pour lui donner une seconde vie.

La métamorphose du lieu a été confié à l’Atelier Pascal Bordes qui a su allier histoire du lieu et l’ADN de la marque. Un univers résolument coloré, frais, design et résolument contemporain. Et ce, grâce au choix du mobilier, des luminaires et des revêtements (peintures Farrow&Ball). Un équilibre entre architecture et parti pris décoratif. A noter le magnifique cloître qui a été recouvert d’une super charpente, en bois ancien, réalisée par les Compagnons du Tour de France. Le Couvent est l’exemple d’une rénovation réussie entre modernité et parfaite adéquation avec le bâtiment existant. www.couventdesminimes-hotelspa.com

Photos Virginie Garnier

La Citadelle****, Metz

C’est au moment du siège de 1552 que fut construis le bâtiment. C’est donc la construction militaire la plus ancienne de la ville restée intacte malgré les siècles d’histoire. Si aujourd’hui le nom “magasin au vivres” évoque la table étoilée de Christophe Dufossé, au XVIe siècle il était celui du lieu où étaient entreposées les réserves alimentaires de la garnison, au centre de la bâtisse. Après son abandon par l’armée, l’imposant bâtiment s’élevant sur trois niveaux fut racheté par la Ville de Metz, inscrite depuis 1696 à l’inventaire des Monuments Historiques. Cette bâtisse fut rachetée, il y a 10 ans, par le couple Dufossé pour lui donner une seconde vie.

C’est l’architecte Gérard Hypolite qui a effectué la métamorphose du lieu et de ses 6 000 mètres carrés de surface. A l’image de la grandeur du bâtiment, l’hôtel propose des chambres et des suites spacieuses au design épuré et sobre aux couleurs prédominantes du rouge et brun foncé. L’utilisation des matières comme la pierre, le verre ou l’acier nous invitent à un voyage à travers les époques. Mais la décoration nous invite également à un voyage artistique. Divers œuvres d’art contemporaines sont disséminées un peu partout dans l’établissement. Marquant un lien fort entre passé et présent artistique de la ville. www.citadelle-metz.com

Le Château de Mercuès****, Relais & Châteaux

Ancienne demeure des comtes-évêques de Cahors, le Château de Mercuès date du XIIIe siècle. Construit pour protéger la ville et les environs des attaques des anglais, mais également des brigands, ce château appartient au clergé jusqu’en 1905 où il devient propriété d’Etat. Un an après, il fut vendu à un médecin et ses filles ouvrirent un restaurant. C’est en 1947 que les murs et la toiture furent classées aux Monuments Historiques. Dans les années 1980, Georges Vigouroux, vigneron de la région, restructura le vignoble et entreprit la construction d’un chai sous les jardins du Château.

Les 24 chambres et les six suites allient séduction et tradition. Le raffinement du mobilier et de la décoration participe à l’émotion des lieux et à leur atmosphère hors du temps. À noter la particularité deux suites : “La Tour”, qui est perchée au sommet de la tour la plus haute et dont le plafond s’ouvre sous la charpente et vers le ciel et “La Chambre de l’évêque”, où au sol son cadran en bronze incrustée dans le plancher et son lit immense en bois doré, nous rappelle le passé historique du lieu. www.chateaudemercues.com

La Maison d’Uzes*****, Relais & Châteaux

Au début du XVIIe siècle, La Maison d’Uzès est un ensemble de trois propriétés distinctes. C’est à la famille Chambon que l’on doit la constitution progressive de l’ensemble. André Chambon, notaire à Uzès, achète une première partie en 1648. Puis, son frère Pierre, également notaire, devient propriétaire d’une deuxième entité. Il faut attendre 1756 pour que deux descendantes de la famille, devenue Chambon de La Tour par le jeu des alliances, Rose-Claire et Marie-Thérèse, acquièrent la dernière maison. Le personnage le plus important demeure sans aucun doute Jean-Michel Chambon de La Tour (1739-1815). Avocat exerçant diverses fonctions administratives dans la région, il devient maire d’Uzès à l’aube de la Révolution en 1788. Elu aux Etats Généraux, il siège à l’Assemblée Nationale jusqu’en 1791 avant d’être élu juge au tribunal d’Uzès en 1791.

En 2012, après quatre années de travaux, que la Maison d’Uzes retrouve son faste d’antan et ouvre sur un hôtel…particulier ! Les travaux titanesques ont permis de faire renaître tous les détails de cette demeure et de lui redonner son esprit intimiste. www.lamaisonduzes.fr

acb0eb1991220b840ad14b66582de61a@@@@@@@@@@@@@@@@@@