La Karrière, roc attitude

Si la Bourgogne est mondialement connue pour ses vins, elle l’est également pour sa pierre. Utilisée depuis l’époque romaine pour la construction de la voie romaine, il faudra attendre les moines cisterciens pour lancer l’utilisation de cette pierre dans les bâtiments. Ainsi la pierre de Bourgogne fut utilisée pour la construction des Hospices de Beaune, le socle de la Statue de la Liberté ou bien encore les escaliers de la Pyramide du Louvre. Si certaines carrières fonctionnent encore, nombreuses sont celles qui sont laissées à l’abandon. Pour éviter de finir en décharge public, La Karriere a décidé de proposer une autre alternative.

Une renaissance

C’est à Villars-Fontaine, petit village collé à Nuits-Saint-Georges, qu’une ancienne carrière de pierre renaît de ses cendres grâce à une poignée d’irréductibles. C’est en 2016, lorsque la mairie décide de faire l’acquisition de ce lieu, que cette carrière devient La Karriere, un temple des arts : rock, classique, rap, danse, spectacle de rue… À la tête de ce projet complètement fou pour ce petit village de 108 habitants, 3 hommes : Pierre Lignier, Jean-Luc Rosier et André Valognes.

Pierre Lignier, Jean-Luc Rosier et André Valognes
André Valognes, Pierre Lignier et Jean-Luc Rosier

Street Art On The Rock

Pour sa quatrième édition, le festival monte en puissance et s’ouvre davantage à l’international et ce sont 3 artistes du collectif DeFuMo (Delta, Futura et Mode 2), légendes du graff international qui vont s’installer en résidence. Sur un échafaudage, sur une nacelle ou en rappel, ils vont créer sur les murs de 15 m de haut de la clarière une œuvre à six mains.

Du 18 au 25 août, en écho aux œuvres murales, des concerts auront lieu sur le thème “UK on the Rock”. Ainsi se mêlera les hits les plus importants des groupes de rock britanniques tandis que “Les Eigh Killers” redonneront vie à la légende des Blues Brothers. Point d’orgue de ces festivités, le samedi qui sera la fusion entre la culture hip-hop et l’héritage classique grâce au rappeur Ménélik et à l’Orchestre Dijon-Bourgogne.

villart.fr

Fermer le menu
mi, libero felis risus. in felis Donec