La piscine Molitor

La piscine Molitor

bassin

Molitor, (re)plongez dans le passé !

Paris a vu renaître de son passé un établissement mythique : la piscine Molitor. Classé aux Monuments Historique, il fait partie de la mémoire collective car il fut un endroit magique pour plusieurs générations. Célèbre pour ses piscines mais aussi pour sa patinoire, la plus grande de Paris, il fut pendant longtemps une institution. Fermé à l’été 1989, il aura fallu attendre 25 ans pour revoir ce magnifique bâtiment ressurgir du passé. Petit tour d’horizon.

85 ans d’Histoire

Dans les années 20, Paris connaît une explosion de constructions des piscines afin de rattraper son retard sur ses voisins comme l’Allemagne et l’Angleterre. C’est l’architecte Lucien Pollet qui fut en charge de la construction de Molitor, une piscine destinée à être un lieu de loisir et de sport ouvert à tous. Son inauguration en 1929 fut faite sous le parrainage, entre autre, de l’athlète américain de haut niveaux Jonnhy Weissmuler (2 médailles d’or aux Jeux Olympiques, 52 fois champion des USA mais surtout connut dans le monde entier pour son rôle culte de Tarzan). Dès son ouverture, Molitor devient le lieu incontournable des parisiens et surtout le lieu branché où il faut être, et ce, quelles que soient les époques ! Des années folles au topless en passant par la mode du Bikini, les célèbres piscines auront tout vu.

Même après sa fermeture officielle et les bassins vidés de leurs eaux, Molitor fut investi par les artistes de rue et fut le théâtre de rave party. Entièrement taggé, c’était devenu le lieu de rendez-vous des artistes comme au même titre les frigos de Paris. Berceau d’un “Art Nouveau”, longtemps ignoré du circuit officiel, il donna une autre vie aux piscines délaissées par les baigneurs.

Un style architectural mondialement connu qui fit fureur entre les années 20 et les années 30, c’est bien sûr l’Art Déco. Des formes géométriques, pures et dynamiques telles en sont les principales caractéristiques. Or la piscine Molitor est aussi connue pour être l’un des fleurons de l’Art Déco à Paris. Tant par son architecture très caractéristique de ces années que par sa décoration intérieure comme les vitraux réalisés par le maître verrier Barillet ou bien encore les cabines qui entourent les piscines, ou la faïence…bref les détails seraient trop long à énumérer.

Pool, Art, Life

Molitor est l’exemple type d’une réhabilitation réussie. Enfin plus exactement une reconstruction ! A l’origine de ce projet quatre entreprises : Colony Capital, Accord, Bouygues et quatre architectes. Un projet fou, ambitieux ou courageux ? Certainement un peu de tout ça ! Remettre en état de marche le bâtiment et les deux piscines tout en respectant le fait que le site soit classé était un défi audacieux à relever. En effet, il fallait refaire le lieux à l’identique tout en intégrant les nouvelles normes de sécurité et répondre aux exigences de la clientèle.

Malgré la mise en sommeil pendant 20 ans, l’invasion des tags et l’érosion dû au temps, de nombreux éléments d’origine étaient en bon état et ont pu être récupérés. Entre autre pratiquement l’intégralité des barrières qui entourent les piscines ont pu être gardées. Pour celles manquantes, elles ont été reproduites grâce à un système de moulage. Jean-Philippe Nuel, le designer qui a entièrement conçu la décoration du lieu, a su avec brio redonner une âme à ce lieu mythique. Il a su conserver la mémoire de cet endroit tout en lui donnant l’aspect moderne qu’on attend également à trouver. Ainsi trois époques se mélangent sans jamais rentrer en conflit. Il démontre une fois de plus son talent.

La salle à manger, par exemple, donne le ton. Une salle où se rencontre Art Déco, Art des Rues et Art Contemporain sans jamais mettre mal à l’aise les visiteurs. Bien au contraire ! Le plafond est d’origine comme, également, certains vitraux qui ont été restaurés. Au mur une grande fresque souvenir des tags qui ornaient les murs pendant ces 20 dernières années. Quand au reste, il est contemporain et correspond parfaitement aux tendances du moment. Le petit plus ? Une vue magnifique sur le bassin d’été.

À noter également les suites construites à la place de l’ancienne salle de sport. Quand vous rentrez dans la chambre, vous êtes littéralement happés par la vue sublime sur la piscine d’été. C’est grâce au hublot (d’origine lui aussi !) que votre regard sait où il doit se poser et vous donne l’impression d’être dans une cabine de paquebot. Savoir que nous sommes dans un hôtel sans en ressentir l’aspect impersonnel est un exploit. Bien au contraire on s’y sent bien, calme et détendu. Car le point fort de Jean-Philippe Nuel a été de concentrer la vision du visiteur sur la piscine. Que vous soyez dans le lit, dans la salle de bain ou bien assis vous plongez votre regard dans l’eau. Un point essentiel pour garder sa sérénité. Par contre voyage d’affaire s’abstenir, car vous n’aurez qu’une envie c’est d’enfiler votre maillot et piquer une tête. En tout cas certainement pas d’ouvrir votre ordinateur ! Mais est-ce vraiment un mal ?

Bref vous l’avez compris tout le lieu est une invitation à la détente et au repos tout en bénéficiant des installations pour une remise en forme en douceur. Spa, salle de sport, restaurants,…et bien sûr piscines sont là pour vous permettre de faire une parenthèse dans votre quotidien. Et c’est un luxe qui a un prix ! Mais franchement cela en vaut la peine et n’oubliez pas non plus que vous êtes dans un hôtel 5 étoiles et vous bénéficiez des prestations correspondantes. Donc rapport qualité/prix rien à redire.

replongez-passe

d6c01e50dc5376dbeabaa2079b74d3af##################