Mircea Cantor, Înainte - homme déco

Mircea Cantor, Înainte

Mircea Cantor, ÎnainteMircea Cantor, Înainte

Du 15 mars au 15 septembre 2019

Dans le cadre de la saison France-Roumanie de l’Institut Français, le Musée d’arts est heureux d’accueillir Mircea Cantor, artiste de renommée internationale, pour une exposition personnelle dans la Chapelle de l’Oratoire. L’exposition s’inscrit dans une histoire qui commence en 1999, où Robert Fleck, alors directeur d’études du post-diplôme de l’École régionale des beaux-arts de Nantes, dont il prendra la direction l’année suivante, découvre le travail de cet étudiant de l’Académie des beaux-arts de Cluj lors d’un voyage en Roumanie. Mircea Cantor est alors invité à intégrer le post-diplôme à Nantes, où il séjourne plusieurs années.

Vingt ans après, la photographie All the directions constitue le point de départ de l’exposition. Réalisée sur l’île de Nantes en 2000, on y voit l’artiste, en auto-stoppeur, tenant un panneau blanc évoquant alors toutes les destinations possibles. Non sans rébellion, l’image, réalisée alors que l’artiste s’est vu refuser le visa américain pour un voyage d’études à New York, est teintée d’une certaine mélancolie, d’une forme de désenchantement. Cette dualité est au cœur d’un grand nombre d’œuvres de l’artiste, qui se dit « artiste du monde » questionnant à la fois les notions d’identité, d’éthique, de politique, la réalité contemporaine et ses contradictions.

À travers la vidéo, la photographie et la sculpture, l’exposition réunit un ensemble d’œuvres récentes et plus anciennes. La vidéo Adjective to your presence, réalisée à Tokyo en 2018, met en scène des manifestants portant des pancartes transparentes. Elle dialogue avec Landscape is changing, où les manifestants défilent avec des panneaux miroirs, qui reflètent la ville de Tirana où le film a été tourné en 2003. Réalisées en Roumanie ou à Nantes, œuvres de jeunesse ou extraites de corpus de recherches sur lesquels l’artiste porte un regard a posteriori, l’importante sélection de photographies réunie pour l’exposition présente des œuvres inédites, mettant en perspective des directions artistiques engagées très tôt par Mircea Cantor avec ce qu’il a, par la suite, affirmé au cœur de son travail.

Des traces et des souvenirs se confrontent ainsi dans la Chapelle de l’Oratoire pour illustrer ce mot roumain Înainte, dont le sens ambigu signifie, suivant le contexte, « en avant » ou « comme avant ».

Musée d’arts de Nantes, 10 rue Georges-Clemenceau, 44 000 Nantes.Maps_Google
museedartsdenantes.nantesmetropole.fr