SEPIK

Sepik, arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée

Jusqu’au 31 janvier 2016

SepikPremière exposition, en France, consacrée aux arts des populations du fleuve Sepik en Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’exposition du musée du quai Branly rassemble 230 œuvres en provenance de ses propres collections et de celles de 18 musées d’Europe et du monde.

Le Sepik est le plus long cours d’eau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il se situe au nord de l’île et s’étend sur 1 126 km avant de se jeter dans l’océan Pacifique. Immense marais, sa vallée abrite depuis le premier millénaire avant notre ère des populations qui vivent sur les berges ou dans des zones proches du fleuve et de ses affluents. Ces sociétés évoluent dans un monde où tout objet est multiforme, susceptible d’être sculpté, gravé ou peint de figures animales, humaines ou de motifs abstraits.

Sculptures, crochets, colliers en coquillage d’huître perlière, tambours à fente, flûtes en bambou, coiffes en vannerie, coupes en coco, panneaux d’écorces peintes, cranes sur-modelés, qu’ils appartiennent au quotidien ou apparaissent lors des cérémonies, les objets sont parés d’images ou de signes en lien avec la nature et les figures ancestrales humaines ou animales.

L’exposition évoque l’espace d’un village traditionnel avec ses lieux publics ouverts à tous et ses majestueuses maisons des hommes érigées sur des allées accessibles aux seuls initiés. Elle mène à la découverte des figures majeures des ancêtres et permet aux visiteurs d’appréhender les multiples formes et variations sous lesquelles les ancêtres se manifestent.

Musée du quai Branly, 37, quai Branly, 75007 Paris.Maps_Google
Tél. : 01 56 61 70 00.
www.quaibranly.fr

pulvinar diam quis ut Praesent dapibus mi, Sed accumsan odio mattis consequat.