Aurélie Hémar • homme déco

Aurélie Hémar

latelierdeco-4Aurélie Hémar, nouvelle reine
de la déco

Les émissions de décoration ont le vent en poupe et c’est tout naturellement que France 2 a cédé aux sirènes de cette tendance. Depuis septembre, les téléspectateurs ont rendez-vous tous les samedis à 17 h 10, dans l’Atelier Déco, avec Aurélie Hémar. Cette architecte et décoratrice d’intérieur, que l’on avait déjà pu voir, dans Maison à vendre, sur M6 aux côtés de Stéphane Plaza, relève le défi des audiences avec brio. Rencontre avec cette nouvelle égérie du PAF.

Comment décririez-vous ce concept ?
Au départ, c’est un concept anglais mais que nous avons réadapté à la mode française. Le principe est que nous venons aider des personnes à relooker une de leurs pièces mais en réutilisant leurs meubles. Autre principe, ils sont acteurs de cette métamorphose. Notre équipe est là pour leur donner une orientation, des idées mais c’est surtout pour leur apprendre à le faire eux-mêmes. L’idée c’est qu’ils puissent le refaire par la suite dans une autre pièce. Et les téléspectateurs aussi !

Rencontrez-vous des difficultés ?
Il faut des meubles à transformer ! Nous, un temps et un budget impartis. Nous sommes donc obligés de nous freiner sur nos idées ! Par ailleurs, les réalisations doivent être réalisables par des novices donc elles doivent être simples même si nous vérifions tous les meubles avant l’installation chez les familles. Au final c’est un vrai challenge.

« En décoration il n’y a pas de frein à son imagination. »

Quelle différence faites-vous entre le home staging et le DIY ?
Le home staging est une activité dédiée à la vente d’un bien. Le but est donc de l’alléger et de le rendre plus neutre pour en faciliter la vente. Alors que pour le DIY, la démarche est entièrement créative. Ici le but n’est pas de vendre mais de redonner un style à un meuble et l’intégrer dans la décoration de sa pièce.

Lorsque l’on vous voit, cela semble très facile, quels conseils donneriez-vous ?
De commencer par des astuces simples afin de s’habituer au matériel. Et puis surtout d’oser. En décoration il faut oser, ce n’est pas grave si l’on se trompe, on peut refaire ! Que cela soit au travers de mon émission ou de mon travail, j’ai remarqué que les gens ont du mal à se projeter et donc ils ne se lancent pas.latelierdeco-5

Au départ je demande aux familles ce qu’ils aiment comme style ou teinte… mais je vais pousser l’idée et au final les familles adorent. En décoration il n’y a pas de frein à son imagination.

Où trouvez-vous votre inspiration ?
Mon métier est la base de mon inspiration. Mais je la trouve aussi dans les magasins de bricolage, les photos des magazines… à condition que cela soit réalisable !

Est-ce que vous suivez les tendances ?
Non, je déteste les tendances ! Mon souci majeur c’est que cela perdure dans le temps. Pour moi, un intérieur doit être intemporel. C’est pourquoi je privilégie les matières comme le béton ou le métal. Autre chose que je bannis c’est le total look.

Chaque samedi après-midi, L’Atelier Déco sur France 2.

 

e50cee52137815bf7f74f0d917b65edfCCCCCCCCCC