homme déco

Home

les news de la semaine

La Belle-Iloise : nouvelle adresse gourmande

Pour sa deuxième adresse parisienne, la conserverie bretonne La Belle-Iloise a choisi de s’installer rue Montorgueil. L’une des rues les plus gourmandes de Paris, accueille donc cette marque de conserve de poissons avec une grande nouveauté pour cette marque : le bar à sardine. Un espace dédié à la petite restauration à emporter. Une bonne idée pour faire découvrir les recettes gourmandes de La Belle-Iloise et déguster différemment sardines, maquereaux, thon… avec chaque jour un sandwich différent réalisé en fonction de l’humeur du chef ! Des recettes simples que l’on peut reproduire à la maison. 53/55, rue Montorgueil, 75002 Paris. www.labelleiloise.fr

Le 16ème… Art !

Ce week-end, le 16ème arrondissement de Paris ouvre ses portes aux artistes. Ainsi, plus d’une cinquantaine d’artistes du 16ème, peintres, photographes, sculpteurs, plasticiens, céramistes, ébénistes, ouvrent gratuitement l’intimité de leurs ateliers, lieux de travail ou appartements, le temps d’un week-end. Pour cette édition 2018, une nouveauté : chaque artiste invite un artiste de son choix : une façon pour le visiteur de découvrir et de faire de nouvelles rencontres artistiques toujours plus enrichissantes. Au final, une rencontre avec plus de 50 artistes. Et si ces rencontres vous faisaient découvrir la pièce maîtresse de votre décoration ? Pour tout renseignement et plan de la visite www.seiziemart.com

Mamie Nova nous régale

Mamie Nova a décidé d’enfiler son sac à dos et d’endosser son rôle de globe trotteuse pour nous emmener sur des destinations gourmandes. Les tropiques, New York, Les Antilles ou bien encore le Maroc vont investir votre frigo. Yaourt à la papaye et goyave, yaourt façon cheescake, yaourt oriental au miel et amandes ou bien encore un fondant à la vanille, autant de saveurs que Mamie Nova a enfermé dans ses délicieux laitage. Une manière agréable de finir son repas.

Du nouveau dans les tapis

Les designers se sont inspirés, cette année, des formes géométriques pour retracer notre environnement qu’il soit du quotidien ou qu’il représente notre planète. Ainsi Stéphane Parmentier a imaginé, pour La Manufacture Cogolin, 5 tapis dont les formes représentent le pavage traditionnel provençal. Pour Mastrangelo, dans sa collection conçue pour Edward Fields, le tapis est une toile sur laquelle il dépeint notre planète dans ce qu’elle a de plus sauvage ou de plus abîmé. Une ode en l’honneur de l’écologie.

Manufacture Cogoin by Stéphane Parmentier, prix sur demande. www.manufacturecogolin.com
Edward Fields, Reverence by Fernando Mastrangelo, Break I, prix sur demande. www.edwardfields.com

Les vues d'Amérique du Nord Zuber : vision panoramique

La grande tendance en matière de papier peint est sans nul doute le retour du panoramique. Très en vogue dans les années 80, avec des paysages, il était tombé en désuétude. Contrairement au papier peint classique qui est la reproduction du même motif sur tous les lé, le panoramique quant à lui ne propose qu’un seul motif. Tel un tableau qui habille vos murs, le papier peint vous fait voyager dans l’espace et dans le temps. C’est le cas pour collection panoramique de la marque Zuber spécialiste du motif “géant” depuis 1804. www.zuber.fr

ce mois-ci

fringilla Lorem accumsan leo. ut in facilisis venenatis, amet,