Desjeux Delaye, duo de choc

Desjeux Delaye, duo de choc

Daphné Desjeux et Dorothée Delaye.

Desjeux Delaye, duo de choc

Dans l’univers de l’architecture d’intérieure et le design, l’agence Desjeux Delaye ferait penser à des électrons libres. Elles bousculent les codes avec bonne humeur et nous emmènent sur des sentiers inattendus. Ce duo très féminin créé des univers masculin aux lignes franches et aux mélanges des genres pour notre plus grand plaisir. La bonne nouvelle en ce mois d’octobre, c’est l’édition d’une collection de luminaire. Rencontre avec Daphné Desjeux et Dorothée Delaye ces designers atypiques.

Vous vous êtes occupée de la décoration de nombreux hôtels, quelles sont les astuces pour garder une certaine mixité dans la décoration ?
Nous aimons les lignes franches  et les  lieux habités sans être chargés. L’idée étant de faire de la menuiserie assez moderne en privilégiant des matériaux nobles et en mettant l’accent sur les détails : les poignées en creux, le laiton, l’ajout d’une matière comme le cannage pour réchauffer par exemple…autant d’astuces pour monter en gamme dans les projets.

Cet agencement doit être mixé avec une sélection de meubles chinés : toutes les époques sont autorisées, il ne faut pas juste tomber dans le total look. Un savant mélange subtil comme une recette de cuisine où finalement tout est permis. Il faut juste savoir doser d’où l’importance de ne pas charger pour basculer.

Vous avez créé des meubles pour les hôtels, quel est celui que le grand public aimerait avoir chez lui ?
Nous sommes de plus en plus interrogés par le grand public sur des meubles que nous avons dessiné pour des hôtels. Une console d’ailleurs va bientôt être éditée par une grande maison de design prochainement. Un miroir va être aussi édité par la maison VERSANT au prochain Maisons et Objets 2018.

« Nous aimons les lignes franches  et les  lieux habités sans être chargés. »

Nous aimons dessiner des pièces que nous-mêmes ne trouvons pas chez nos fournisseurs. Dans un appartement certaines pièces sont clefs pour un intérieur : console d’entrée, un grand miroir, un joli fauteuil, un buffet ou une jolie banquette masculine et intemporelle. Nous aimons les imaginer pour les avoir chez nous. Nous nous servons de nos projets d’hôtels pour les créer sur mesure. Libre à nous après d’en éditer certaines. Mais nous avons préféré mettre la priorité sur les luminaires dans un premier temps, qui est notre 1er coup de cœur et qui peut tout apporter dans un intérieur.

On demande souvent que l’ambiance d’une chambre d’hôtel donne l’impression d’être “à la maison” pourtant aucune chambre de particulier ne ressemble à une chambre d’hôtel. D’après vous pourquoi ?
Et pourtant on glisse peu à peu vers cela… Nous sommes les premières par notre déformation professionnelle à faire des suites d’hôtel chez les particuliers et au contraire de petites chambres cosy dans les hôtels. C’est une contradiction intéressante.

Les chambres d’hôtel sont scénarisées pour que le client y passe un temps court, la fameuse expérience « client », et en même temps, elles doivent selon nous être intemporelles. D’où l’idée de s’en inspirer pour chez soi car elles sont bien pensées, elles optimisent l’espace et sont de plus en plus personnalisées. Je pense que tout particulier peut avoir maintenant une chambre d’hôtel à la maison s’il le souhaite.

Quels sont les éléments de décoration d’une chambre d’hôtel que l’on pourrait reproduire chez soi ?
La tête de lit est un bon exercice pour les architectes. Une chambre d’hôtel à Paris est souvent petite, on essaye du coup d’en faire une pièce phare de la chambre. Tout comme le dressing qui doit être compact et à la fois esthétique.

« Une décoration masculine est souvent marquée par des lignes franches et intemporelles avec des matériaux nobles. »

L’édition de luminaires pour le grand public est une première pour vous, comment vous est venue l’idée de ces modèles ?
Les luminaires sont chez Daphné et moi une vraie passion. On en chine beaucoup, on les réinterprète, on les soigne et on les démesure souvent. Cela signe nos projets. On aime les scénarios lumineux toujours indirects et chauds. On s’inspire beaucoup des bijoux que l’on affectionne, d’où le choix du laiton ou de matériaux nobles  comme le marbre ou le noyer ou encore des tissus assez « couture » pour des abat-jours comme notre collaboration avec Livio de Simone, un éditeur de tissu Italien issu du prêt à porter des année 60.

D’après vous quelles sont les caractéristiques d’une décoration masculine ?
Inconsciemment ni Daphné ni moi sommes fille, mais plutôt garçon manqué. Notre décoration est un peu le reflet de qui on est finalement. Nous utilisons souvent les couleurs avec lesquelles on vit, on s’habille : noir, bordeaux, vert de gris. Pour l’anecdote, pour un vernissage, nous sommes arrivées assorties à la scénographie des murs de l’expo sans nous être consultées au préalable.

Une décoration masculine est souvent marquée par des lignes franches et intemporelles avec des matériaux nobles. Elle vieillit moins vite et est moins influencée par les tendances comme les papiers peints marqués, ou des couleurs qui passent plus vite. En revanche, une décoration peut être masculine mais pas froide. Il faut juste la réchauffer par des objets ou du mobilier soigneusement sélectionnés à travers les époques. Une ou 2 belles pièces de mobilier suffisent pour signer un intérieur masculin.

1e453fe0846e39060dd1dfc76777bca4]]]]]]]]]]]]]