Mais thé là, mais thé où ?

Mais thé là, mais thé où ?

Mais thé là, mais thé où ?

Le thé est l’une des boissons les plus bues dans le monde. Même si la France n’arrive qu’à la trentième place, loin derrière les anglais, elle n’en reste pas moins une boisson très prisée !  Cette boisson aux multiples saveurs, se déguste à tout moment de la journée même si le “tea time” reste une institution. Loin des idées préconçues, le thé devient de plus en plus la boisson préférée des hommes qui délaissent le café au profit du thé. Bien souvent pour des raisons de santé, moins nocif que le café.

Une histoire millénaire

Si les grands producteurs de thé sont la Chine, l’Inde et le Japon, la naissance du thé diffère en fonction de sa culture et apparaît plus comme une légende. Pour la Chine, c’est l’empereur Shen Nung, en 2737, qui découvrit cette boisson par hasard. C’est en faisant bouillir de l’eau sous un arbre que quelques feuilles sont tombées dans sa tasse et en libérèrent arômes et saveurs. Pour L’Inde, c’est le prince Dharma qui, parti en Chine pour prêcher les préceptes de Bouddha, mordit machinalement quelques feuilles de théier sauvage alors qu’il était pris de somnolence. Les vertus tonifiantes agirent immédiatement  et l’empêchèrent de dormir. Au Japon, c’est le moine bouddhiste Bodhi Dharma qui, furieux de s’être endormi pendant ses dévotions, se coupa les paupières et les jeta par terre. Quelques années plus tard il repassa au même endroit et un arbre avait poussé. Il en goûta quelques feuilles qui avaient la vertu de tenir les yeux ouverts.

Quelle que soit la légende, l’arbre serait issu des confins de la Birmanie, du Nord Viet Nam et du Yunnan.

Il faudra attendre le XVIIe siècle, grâce aux échanges commerciaux, pour que le thé arrive en Europe. En France, c’est le père Ricci, jésuite, qui l’introduit en 1636 pour ses vertus médicales. Mais c’est Madame de Sévigné, Racine ou bien encore Mazarin qui le sortirent du domaine médical pour en faire une boisson aussi courue que le café ou le chocolat.

Le thé, une feuille précieuse

Qu’il soit en vrac, en sachet ou même en capsule, cette petite feuille séchée, au simple contact de l’eau chaude, diffuse instantanément une senteur exquise et raffinée. Mais ce qui marque vraiment, c’est la diversité de ses saveurs. Il est difficile de les chiffrer tant elles sont diverses et variées. D’un côté vous avez les saveurs originelles, tant appréciées des puristes, de l’autre vous avez les thés parfumés apportant fantaisie et fraîcheur. À cela se rajoute les “thés création” réalisés par les marques.

Rien que pour la Chine, vous avez plus de 10 000 variétés ! Thé rouge, noir, vert, fumé, jaune, blanc… Alors comment choisir ? Le plus simple, c’est de rentrer dans les boutiques des grandes maisons de thé et de vous laisser guider… par votre palais ! Mais il est vrai qu’en fonction du moment de la journée, le choix du thé va s’imposer tout naturellement. Ainsi au petit déjeuner, les mélanges anglais, l’Assam ou le Ceylan seront des alliés pour bien commencer la journée. Alors que le midi, le choix du Lapsang-Souchang ou du thé au Jasmin sera plus judicieux. Pour la soirée, le thé rouge trouvera toute sa place.

Avec l’été qui approche, il existe une autre façon d’apprécier ce breuvage, c’est bien sûr le thé glacé ! Les marques l’ont bien compris et proposent des produits pour réaliser une boisson rafraîchissante idéale pour une après-midi terrasse ou piscine. Simple à réaliser, il suffit de plonger votre sachet dans un litre et demi d’eau et de laisser infuser 7 à 8 heure dans votre frigo.

Les machines à thé

Il est vrai que pour préparer un bon thé, c’est tout un cérémonial. Bien sûr la méthode européenne est plus simple que le célèbre Cha No Yu, la cérémonie du thé japonaise. D’une manière générale, il suffit de faire bouillir l’eau à 95°C et ensuite laisser infuser dans la théière pendant 5 mn. Il ne reste plus qu’à apprécier votre thé. Une méthode assez simple mais qui peut refroidir les buveurs occasionnels. De nombreuses marques, inspirées des machines à café, proposent des machines pour réaliser un bon thé en toute simplicité. Même principe que pour les machines à café, le thé est “encapsulé” et une grande variété de saveurs est disponible.

Les salons de thé

On ne pouvait pas parler de thé sans évoquer les salons de thé. Si les anglais sont connus et ont fait leur notoriété autour de ce fameux “tea time”, dans les salons de thé, les français n’ont rien à leur envier ! En effet, les salons de thé font désormais partie de la tradition  française. Bien sûr, en France, le thé n’est pas accompagné de muffins ou sandwichs au concombre mais bien de pâtisseries typiquement françaises. Si les marques de thé ont bien sûr leurs salons, de nombreux autres lieux, parfois même un peu confidentiels, proposent cette pause thé tant appréciée.

 68 Guy Martin

Le 68 Guy Martin

Au sous-sol de la boutique Guerlain des Champs Elysées, Guy Martin et Thierry Wasser, nez du parfumeur, proposent une carte unique où se mêlent saveur et mode. Du thé et de la pâtisserie dont les noms évoquent les grands classiques de la marque comme le thé Shalimar ou bien Habit Rouge. Un cadre intimiste qui se prête aux confidences. À découvrir absolument.

Le 68, avenue des Champs Elysées, 75008 Paris. www.le68guymartin.com

hôtel le collectionneur

Hôtel Le Collectionneur

Un tea time inédit et original 100 % green. Un potager à herbes est proposé aux clients. Chacun pourra selon ses goûts et envie, sélectionner les herbes pour réaliser une décoction minute et un green tea sur mesure.

5 /57, rue de Courcelles, 75008 Paris. hotelducollectionneur.com

Buddha-Bar Hotel Paris

Bar Lounge Le Quatre, Buddha-Bar Hôtel Paris

Idéal pour tous ceux qui aiment être surpris et sortir des sentiers battus du traditionnel tea time. Outre une belle sélection de thés, cette parenthèse surprenante et décalée met en scène des sandwichs délicieusement sucrés et des pâtisseries salées réalisés en parfait trompe-l’œil.

4, rue d’Anjou, 75008 Paris.

db95266763d683adae6add58fc9f1bb977777777777777777777777777777