Street Art, de la rue à nos intérieurs

Street Art, de la rue à nos intérieurs

Street Art, de la rue à nos intérieurs

Longtemps décrié et considéré comme de la dégradation de lieux publics, le graffiti est cependant rentré dans le cercle très fermé du monde de l’Art. Nous sommes passés du Tag au Street Art dont les peintures sur les murs d’immeubles désaffectés sont capables de déplacer les foules. Il fallait s’en douter de l’outdoor à l’indoor il n’y a qu’un pas que designers et décorateurs n’ont pas manqué de franchir.

État des lieux du graffiti et du Street Art
“État des lieux du graffiti et du Street Art”, de Cédric Naimi, éditions Carpentier, 25,90 €. livre.fnac.com

Un peu d’histoire

C’est dans un quartier de Manhattan sur un mur de la 183e Rue qu’apparaît, fin des années 60, le premier Tag “Taki 183”. À partir de ce moment-là, comme une traînée de poudre, les murs et métros se voient couvrir de ces présences que le New York Times, en 1971, considère comme l’émergence d’un nouveau mouvement. Il faudra attendre les années 80 pour que ce mouvement apparaît en France. Ce n’est qu’en 2006 que la première vente d’une toile réalisée par un graffeur a eu lieu en salle des ventes et c’est Artcurial qui franchit le pas. Depuis, la côte des graffeurs ne cesse de grimper et certains sont même associés à des stars. Il est bien loin le temps où ces artistes risquaient la prison !

Pour mieux comprendre l’histoire mais aussi la philosophie de cet Art, nous vous conseillons le livre de Cédric Naimi, “État des lieux du graffiti et du Street Art”. Nous l’avons interviewé afin d’en savoir plus pour mieux comprendre cet Art.

Du Street Art au Home Art

Pour que le Street Art investisse nos intérieurs, il n’y a qu’un pas qui a été franchi ces dernières années. Tout d’abord franchi avec les tableaux et cadres accrochés aux murs, petit à petit les peintures sont sorties de la toile. Effectivement ils ont, non seulement investi les murs mais également, maintenant, notre mobilier.

En effet, designers et décorateurs d’intérieur ont bien senti le potentiel décoratif de cet Art. Ainsi, ils font appel aux grands noms du Street Art pour réaliser des collaborations. Si certains graffeurs peuvent venir chez vous pour graffer l’un de vos murs, d’autres ont préféré le papier peint pour exprimer leur style. Enfin certaines marques, comme Lyon Béton, proposent de graffer directement sur leur meuble. Une bonne idée pour dynamiser et  surtout pour donner une touche originale à votre décoration !

1. Linge de lit Splash Couleurs, Becquet, 16,14 €. www.becquet.fr
2. Papier peint Ernest 3311, Jean-Paul Gaultier par Lelièvre, 147 €. www.lelievre.eu
3. Chaise de bureau “Street” Graffity, 99 €. www.paris-prix.com
4. Matelas réalisés par des graffeurs, SOM’Art, Allo Matelas, prix sur demande. www.allomatelas.com
5.
Luminaire Collection Diva Pop, Céline Wright, à partir de 981 €. www.celinewright.com
6. Tapis Graffity Two, Vartian KG Archiexpo, prix sur demande. www.archiexpo.fr
7. Eighty Thirty, Toxic par Pierre Frey, prix sur demande. www.pierrefrey.com

8f0c856c844406f9a42938773ba97547^^^^^^^^^^^^^^^^^^