À la croisée de nos chemins

Jusqu’au 20 Juin

Natif de Nice, Jean-Marc Calvet quitte la France à la fin de l’année 1999. Après un passage aux Etats Unis et au Costa Rica, il s’installe au Nicaragua. Il connaitra ensuite une longue traversée du désert, avant de découvrir à 38 ans la peinture qui lui permettra de surmonter ses démons. Repéré par un américain de passage, il exposera à New York. Puis le succès arrive. Les grands musées achètent ses toiles, il représente le Nicaragua à l’échelle internationale dans de grands festivals. En septembre dernier, il quitte le pays en prise avec une crise politique et sociale majeure et revient s’installer après 20 ans d’absence dans son sud natal. Depuis il ne cesse dans son atelier de créer de nouvelles toiles pour sa prochaine exposition chez Riviera GALLERY avant de partir à Paris exposer au Pavillon Vendôme en septembre 2019.

Seront donc présentées chez nous un univers d’œuvres, qui chacune, raconte une petite partie de sa vie. De loin, son art peut paraître abstrait, de près ses toiles sont gorgées de couleurs et d’une multitudes de détails, elles invitent le spectateur à explorer le moindre trait. Le rappel des masques Maya, les messages cachés sont comme une chasse au trésor pour le spectateur. Ici Calvet nous propose de découvrir la retranscription de ses énergies créatrices.

« En marchant ce matin dans mon ancien quartier où tant de choses s’étaient passées, tant de vies s’étaient brisées, je me suis rendu compte que le hasard faisait bien les choses, ou qu’il n’existait pas. Je reviens des années plus tard au centre de cet univers de jeunesse, après une lente mutation qui m’a conduit à devenir artiste peintre. À ce moment là, je me suis dit que j’avais fait un joli pied de nez au destin qui m’amène à présent chez Riviera GALLERY tenue par Juliette de La Tour d’Auvergne pour un solo show, comme si elle m’attendait à la croisée de nos chemins »

Riviera GALLERY, 2, rue du Congrès, 06000 Nice.Maps_Google
www.riviera-gallery.com

Fermer le menu
consequat. ut nunc pulvinar id mi, diam nec