Escapade parisienne

Escapade parisienne

Escapade parisienne

Depuis 2 mois, Paris a vu fleurir de nouveaux hôtels afin d’y accueillir les touristes toujours plus nombreux, mais aussi toujours plus existants ou exigeants. Fidèles à la renommée du savoir-vivre français, ces hôtels sont le reflet de cette exigence et du savoir-faire reconnu dans le monde entier. Architectes et designers français nous montrent encore une fois leurs talents et leur créativité pour nous offrir de petits bijoux. Ils nous feraient regretter d’habiter dans la capitale… quoique s’offrir un week-end dans sa ville serait d’une grande originalité.

20LA_TAMISE-TRI15-045168

La Tamise, l’Esprit de France

Après avoir fermé pendant un an pour une remise à neuf, l’Hôtel La Tamise “renaît” enfin. Cet ancien hôtel particulier de la famille de Noailles, laisse apercevoir les différentes strates de son passé et son histoire. Strates qui ont été mises en valeur grâce à une équipe d’artisans français qui ont su les mettre en valeur (les valoriser) comme la rampe d’escalier, les vitraux ou bien encore les carreaux de ciment. Tout en s’intégrant dans un univers résolument contemporain aux matières nobles comme le bois, le cuir, le velours, le laiton… à l’image des 19 chambres. Ces dernières, réparties sur les cinq étages, offrent un univers sobre et chaleureux, mais surtout un grand calme, une véritable bulle dans l’agitation parisienne. La petite particularité de ces chambres est, sans nul doute, le moucharabieh en laiton, porte coulissante, qui sépare la chambre de la salle de bain et créée des jeux de lumière. La salle de restauration, ouverte à tous, est un lieu très intimiste idéal pour des déjeuner d’affaires ou bien encore se poser pour l’heure du thé autour d’une pâtisserie réalisée par Philippe Conticini.

Hôtel La Tamise, 4, rue d’Alger, 75001 Paris. www.tamisehotel.com

le_moliere

Le Molière, un florilège de bons mots

C’est rue Molière, à deux pas de l’Académie Française, que Jean-Baptiste Pocquelin a élu domicile pour offrir aux voyageurs de passage un hôtel à son effigie. Loin des clichés auxquels nous pourrions nous attendre en franchissant la porte, le “maître” de ces lieux se fait discret et se laisse entrapercevoir que par petites touches. Un buste par ici, quelques tableaux et photos par là, une bibliothèque dans le lounge… Bref, il est présent sans s’imposer. Chaque chambre est une passerelle entre les siècles. Les références sont détournées comme par exemple les panneaux aux moulures, interrompues et brisées, s’estompent pour laisser place au contemporain. On notera quelques détails des chambres qui font de cet hôtel un lieu à part comme le dressing derrière la tête de lit, la salle de bain entièrement vitrée où l’on peut jouer les ombres chinoises avec le rideau que l’on ouvre ou ferme à sa convenance où bien encore les œuvres uniques créées par l’Atelier Bouche d’Art. Et pour parfaire un moment de détente en plein Paris, l’hôtel dispose d’un sauna, d’un hammam et d’un lit hydromassant.

Le Molière****, 21, rue Molière, 75001 Paris. www.hotel-moliere.fr

BEST_WESTERN

Best Western Opéra, au service de Sa Majesté

C’est dans un esprit vintage et “so british” que cet hôtel a réouvert ses portes. Une rénovation qui nous plonge directement dans les séries cultes des années 60/70 avec des clins d’œil à “Chapeau melon et bottes de cuir”, “Amicalement vôtre” ou bien encore “Benny Hill”. Des chapeaux melon qui servent d’abat-jours, photos des séries, bouledogues aux colories flashy, cabines téléphoniques… se côtoient pour une ambiance décalée et chaleureuse. Les 103 chambres, réparties sur six niveaux, se partagent les univers, british feutré et contemporain ou vintage et design, offrant calme et repos aux clients. Une pause bien méritée dans ce tumulte parisien. On apprécie également le bar de l’hôtel pour une décoration arrivant à mixer avec finesse, couleur pop et matériaux nobles comme le cuir et le bois. Le lieu se prête à merveille pour une dégustation de cocktail.

Best Western Premier Opéra Faubourg****, 46/51, rue La Fayette, 75009 Paris. www.bestwestern.fr

La-Reserve-Paris-Hotel-Ambassador-Suite

La Réserve Paris Hôtel and Spa

C’est avenue Gabriel que l’hôtel La Réserve Paris Hôtel and Spa a décidé d’installer sa résidence parisienne. Après Genève et Ramatuelle, il était logique que cet établissement s’installe dans la capitale française. Le maître-mot de cet établissement est de faire en sorte que les clients se sentent “comme chez eux”. La décoration, raffinée et élégante, a été pensée pour répondre à cette attente. Ici pas de desk froid et impersonnel, mais plutôt un salon cosy et chaleureux où le desk se confond dans la pièce pour un meilleur accueil des clients. Cet hôtel évoque plutôt un hôtel particulier où le maître des lieux y accueillerait ses invités. Si la façade et le hall sont dans le plus pur style haussmannien, l’empreinte de cette époque se fait plus discrète dans les 26 suites et 14 chambres. En effet, les chambres sont résolument contemporaines avec des teintes douces comme le bronze, le beige ou bien encore le prune. Le passé se montre discret et par touche comme les moulures rechampies ou les quelques meubles d’époque pour laisser la part belle au confort moderne auquel on s’attend. Le voyage ne serait pas complet si nous évincions son spa, doté d’une piscine et de son restaurant qui propose une cuisine sincère et raffinée.

La Réserve Paris Hôtel and Spa*****, 42, avenue Gabriel, 75008 Paris. www.lareserve-paris.com

Hotel_du_Ministere_44407

Hôtel du Ministère

Situé dans le VIIe (j’ai vu 8ème) arrondissement de Paris à l’ombre de La Madeleine, l’Hôtel du Ministère s’est non seulement refait une beauté mais s’est agrandi également. Une métamorphose réalisée par l’architecte d’intérieur François Champsaur. Des chambres spacieuses, jusqu’à 50 mètres carrés, façon atelier d’artiste, dont la structure métallique des fenêtres n’est pas sans rappeler la patte de Gustave Eiffel, proposant des hauteurs sous plafond permettant de réaliser des chambres sous forme de duplex. Autre avantage, cette hauteur est sans nul doute l’apport en luminosité dont François Champsaur se joue jusque dans certaines salles de bain dont les parois vitrées qui les séparent de la chambre s’occultent selon son humeur. Autre point fort du lieu, c’est la dimension artistique importante voulue par son propriétaire. Ainsi, chaque chambre possède son œuvre d’art. Une forte inspiration pour la décoration qui se veut très géométrique et graphique. Utilisation de couleurs primaires, mobilier d’auteurs, luminaires noirs de Serge Mouille, doubles rideaux conçus comme des tableaux confèrent au lieu un aspect atypique invitant les clients à la réflexion et à l’introspection.

Hôtel du Ministère****, 31, rue de Surène, 75008 Paris. www.ministerehotel.com

a3e990352ef1af137ae9848516b8078faaaaaa