FENDRE L'AIR. L'art du bambou japonais • homme déco

FENDRE L’AIR. L’art du bambou japonais

FENDRE L’AIR. L’art du bambou japonais
Jusqu’au 07 avril 2019

Pour la première fois en France, une exposition rend hommage à l’art de la vannerie japonaise en bambou et raconte l’histoire d’un panier devenu sculpture. Rassemblant 160 oeuvres, l’exposition raconte l’histoire de cet art méconnu en Occident.

Sept artistes contemporains feront l’objet d’une présentation monographique et ont accepté pour cette exposition une commande du musée du quai Branly – Jacques Chirac. En outre, un artiste sera plus particulièrement mis à l’honneur : Iizuka Rokansai (1890 -1958), considéré comme la référence majeure de la vannerie japonaise.

Vannerie pour l’ikebana, MORIGAMI Jin (né en 1955) © musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Tadayuki Minamoto. Okimono en bambou nommé « Ritsudo» (Rythme), SUGIURA Noriyoshi (né en 1964) © musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Tadayuki Minamoto

Les gestes de générations d’artisans japonais résonnent dans le titre de cette exposition inédite, dédiée à l’art des paniers en bambou. Ces artisans se sont d’abord inspirés de modèles chinois qui eux-mêmes cherchaient à imiter avec virtuosité les formes sophistiquées de vases en bronze ou porcelaine.

Okimono en bambou nommé « Vigor », SUGIURA Noriyoshi (né en 1964) © musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Tadayuki Minamoto. Panier pour l’ikebana, UEMATSU Chikuyū (né en 1947) © musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Tadayuki Minamoto

Le renouveau, au début de l’ère Meiji, d’un certain type de cérémonie du thé dont les arrangements floraux utilisaient des récipients en bambou sollicita ensuite la créativité d’artistes raffinés et merveilleusement inventifs. Aujourd’hui encore, la vannerie japonaise en bambou procure à certains de ses créateurs, passés maîtres dans le tressage de la fibre, le prestigieux statut de Trésors nationaux vivants. Parfois dénuées de toute fonctionnalité, les vanneries les plus contemporains se muent en véritables sculptures, formant ainsi un champ artistique d’une profonde originalité.

Musée du quai Branly – Jacques Chirac, 37, Quai Branly, 75007 Paris.Maps_Google
www.quaibranly.fr

elit. justo suscipit commodo quis id ut diam ut risus.