La maison en mode green

La maison en mode green

La maison en mode green

À la veille de la COP21 (30 novembre au 11 décembre prochain) où la France va présider cette réunion, la préservation de notre environnement est au cœur des préoccupations. Avec le réchauffement climatique et le risque de voir la disparition des matières fossiles, les solutions écologiques fleurissent. Entre autre la tendance aux maisons aux énergies positives ou passives est en pleine expansion. Loin du cliché “baba cool” au fin fond du Larzac, ces maisons offrent tout le confort tout en préservant notre planète et il faut le reconnaître notre porte monnaie aussi !

Loin d’être une simple mode ou le phénomène de quelques illuminés, la maison “verte” fait de plus en plus d’émules. Comment choisir entre la maison positive et la maison à énergie passive ? Tout d’abord, il faut savoir ce que cachent les mots : pour la première, elle va produire plus d’énergie que son besoin alors que la deuxième va juste produire l’énergie dont elle a besoin. En fait, elles sont pareilles en matière de fonctionnement, elles vont utiliser les murs, le toit, les fenêtres ou tout autre élément leur permettant de “créer” de l’énergie ou tout au moins la conserver.

La conception de ce type d’habitat est fondé sur plusieurs grands principes dont on peut en citer trois importants : l’isolation, le captage et la récupération. L’isolation est la plus évidente, car elle va limiter la fuite vers l’extérieur du chauffage mais également empêcher l’humidité de rentrer et de faire de grands dégâts abîmant les murs. Toit, murs et fenêtres sont donc les endroits à isoler permettant une meilleure diffusion de la chaleur. Résultat on va moins chauffer donc moins consommer.

Trois principes importants : l’isolation, le captage et la récupération.

Dans les maisons passives ou à énergie positive, les éléments de captage ou de production d’énergie sont évidents. Le plus connu et la plus développé est sans nul doute les panneaux photovoltaïque ou panneaux solaires. On utilise le soleil pour produire l’électricité dont la maison va avoir besoin pour fonctionner tout ou partie. Les maisons à énergie positive vont même produire plus d’énergie que leur propre besoin. Moins développées, les éoliennes commencent à fleurir dans les jardins. Même si elles ne peuvent pas encore alimenter toute une maison, elles peuvent au moins en fournir une partie limitant la consommation au compteur.

Enfin le dernier point est la récupération et l’utilisation des eaux pluviales. Récupérée grâce aux gouttières, cette eau impropre à la consommation peut être utilisée à d’autres offices. En effet, arroser son jardin grâce à cette eau permet, surtout pendant les grandes chaleurs, d’utiliser une eau potable qui coûte cher. Mais l’on peut également l’utiliser pour les toilettes. Il n’est pas nécessaire d’utiliser l’eau courante pour cet office. Autre récupération, le captage géothermique qui va chercher la chaleur en profondeur. Cette solution, idéale pour les grandes surfaces, serait jusqu’à cinq fois moins onéreuse que le chauffage électrique.

luminance_personnalisationCheminée Poujoulat

Si l’utilisation du poêle pour se chauffer contribue grandement aux économies d’énergie et  fait partie des énergies renouvelables, il est important de bien choisir son conduit et sa cheminée. Les systèmes Alliance et Confort + de la marque proposent un dispositif unique : un conduit triple paroi permettant de réchauffer l’air avant de le redistribuer de façon homogène et efficace dans l’ensemble de l’habitat. Prix sur demande. www.poujoulat.fr

Comap_ProteoProteo Comap

Si, sur la majorité du territoire, l’eau desservie, dans nos habitations, est potable, son mauvais goût rebute de nombreuses personnes. De plus, le calcaire présent dans l’eau abîme non seulement les appareils électroménagers mais également la tuyauterie. Autrement dit pas très bon pour notre écologie. L’installation chez soi d’une centrale de traitement des eaux, Proteo va protéger vos canalisations, éliminer les impuretés et le mauvais goût, procurer une eau sans bactéries, filtrer les pesticides et les herbicides. Un système écologique (car sans rejet ni traitement chimique) et qui se contrôle à distance. 1 290 € avec le kit de raccordement en vente chez Castorama et Leroy Merlin. www.centrale-proteo.com

Twido

Qui connaît sa consommation d’eau chaude ? Pratiquement personne, et pourtant c’est  un poste important dans notre facture d’électricité. Surtout lorsque nous savons que notre chauffe-eau habituel en consomme énormément pour chauffer une quantité d’eau que l’on n’utilise pas en totalité. Fort de ce constat, Twido, la nouvelle génération de chauffe-eau, permet de chauffer que la quantité d’eau que nous avons besoin. Au final nous pouvons faire une économie variant entre 30 et 70%. Et si vous voulez faire encore plus d’économie, il existe une version Twido Energie Solaire. Vous l’avez compris, reliée directement à un panneau photovoltaique. Enfin, pour finir de vous convaincre, son design s’intègre parfaitement à votre habitation et de par son volume ultra plat pouvant vous faire gagner 1m². Prix sur demande. www.twido.fr

maison_eco_nature

Maison Éco Nature

Si l’on peut rénover une maison ou un appartement en modèle énergétique, il faut bien le reconnaître l’idéal est de faire construire sa maison énergétique. Loin de ressembler à des cahutes au fin fond du jardin, les maisons proposées par les constructeurs bénéficient d’un design moderne avec des matériaux derniers cris. Seul petit point, qui va différencier ces maisons des autres, c’est l’ossature en bois. Ce matériau est l’élément phare des maisons énergétiques. Maison Eco Nature, un des spécialistes de ces constructeurs, propose des maisons qui vont produire plus d’énergie que nécessaire mais également confort et bien être que l’on souhaite dans une maison. De plus, elles bénéficient des dernières nouveautés en matière de domotique. Prix sur demande. www.maison-eco-nature.com

8c43f2434d371fb5a42b0180222aa950&&&&&&